Consultation publique: mise à jour PARE lac Saint-François

Les 2 et 3 février derniers, le Comité Zone d’Intervention Prioritaire (ZIP) du Haut Saint-Laurent a invité la population à une consultation publique, dans l’optique de mise à jour du Plan d’action et de réhabilitation écologique (PARE) du Lac Saint-François.

Historique du programme ZIP et des PAREs

En 1994, dans le cadre du plan d’action Saint-Laurent Vision 2000 (SLV 2000), les gouvernements du Canada et du Québec ont signé une entente-cadre avec Stratégies Saint-Laurent pour la mobilisation et l’implication des communautés riveraines en vue de la mise en place et de la promotion du programme Zone d’intervention prioritaire (ZIP). Ce programme vise à promouvoir une meilleure connaissance de l’environnement fluvial en vue de favoriser la réalisation d’initiatives locales en matière de protection, de restauration, de conservation et de mise en valeur des usages et des ressources du Saint-Laurent, dans une perspective de développement durable.

À cette époque, chaque ZIP a réalisé un plan d’action de réhabilitation écologique (PARE) basé sur des enjeux locaux. Le plan d’action (PARE) est élaboré par le comité ZIP en concertation avec les acteurs du milieu. Il sert à déterminer les mesures à prendre, en fonction des priorités identifiées lors de consultations publiques.

Le plan d’action (PARE) pour le lac Saint-François date de 1997 et la dernière mise à jour de 2002. Suite à une évaluation de l’état d’avancement des travaux, le comité de mise à jour des PARE du Comité ZIP du HSL a statué sur la pertinence de faire la mise à jour de nos documents. Plusieurs problématiques présentes dans la version originale n’existent plus. Il y a aussi de nouvelles problématiques aujourd’hui qui n’existaient pas à l’époque où les documents ont été créés.

Consultation publique

La consultation publique du mois de février avait comme objectif la mise à jour de ce plan d’action. La consultation était ouverte à tous les intervenants du milieu; citoyens, riverains, usagers du fleuve, gouvernements (ministères, municipalités et MRC), industries et groupes écologiques. En tout, 78 personnes ont participé à l’activité.

La première soirée était désignée à la présentation de l’état de la situation du Plan d’action et de réhabilitation écologique du lac Saint-François.

La deuxième journée, les participants ont été invités à participer à trois ateliers qui étaient basés sur les trois grandes thématiques présentes dans le PARE du lac Saint‑François :

  • Qualité de l’eau
  • Accès aux rives et aux cours d’eau
  • Conservation et mise en valeur des milieux naturels

Lors des ateliers, les gens étaient invités à faire part de leurs préoccupations et problématiques observées. Dans un deuxième temps, ils étaient invités à proposer des actions pouvant remédier aux problématiques observées.

La consultation publique était une façon de recueillir de l’information terrain des gens et les intervenants du milieu. L’activité représentait un exercice d’idéation en amont de la création d’un plan d’action à jour. La prochaine tâche du comité de mise à jour des PAREs sera de faire des recherches et de sélectionner les problématiques qui seront retenues dans la nouvelle version du PARE du lac Saint-François. Ils élaboreront par la suite des propositions d’actions pouvant contrer les problématiques retenues. Des acteurs pouvant être impliqués dans la réalisation des actions seront ensuite inscrits dans le plan d’action. Un travail de consultation est toujours en continu auprès de divers intervenants du milieu qui n’ont pas pu participer aux ateliers en février.

Actes de la consultation publique pour la mise à jour du PARE lac Saint-François